En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :  Accueil
 
    Imprimer la page...
 

Les 10 dernières nouvelles

Quatre nouvelles bibliographies sont en ligne :

Ces bibliographies sont aussi accessibles depuis le menu (à gauche) Documentation >>> Bibliographies Auteur(e)s

Lire la suite

Quatre nouvelles bibliographies sont en ligne :

Ces bibliographies sont aussi accessibles depuis le menu (à gauche) Documentation >>> Bibliographies Auteur(e)s

Fermer


logos_nouvelles/logo_cooperative_des_savoirs.jpgVisioconférence de M. Taverdet - le 01/02/2021 13:34

La Coopérative des Savoirs propose le jeudi 4 février 2021 à 18 h 30 une visioconférence sur les noms des communes de la Nièvre avec M. Taverdet, qui s'est consacré, entre autres, à l'étude étymologique des noms de lieux de la Bourgogne.

Pour plus de détails, voir :

Lire la suite

La Coopérative des Savoirs propose le jeudi 4 février 2021 à 18 h 30 une visioconférence sur les noms des communes de la Nièvre avec M. Taverdet, qui s'est consacré, entre autres, à l'étude étymologique des noms de lieux de la Bourgogne.

Pour plus de détails, voir :

Fermer


Actes des colloques de la Société française d'onomastique

La Société française d’onomastique, dont l’organe de diffusion régulier est la Nouvelle revue d’onomastique (NRO) organise tous les deux ans un colloque international dont les objectifs généraux recoupent ceux de la revue, à savoir le progrès des connaissances et leur diffusion dans le domaine des noms propres. Constituant une branche (sous-exploitée) de la linguistique par ses méthodes et ses démarches, qui relèvent entre autres de la géolinguistique, l’onomastique se situe au carrefour de nombreuses autres disciplines appartenant au champ des sciences humaines, comme l’histoire et la géographie, mais aussi la sociologie, la psychologie, l’ethnologie, etc. Elle contribue ainsi à l’étude et la valorisation d’une composante déterminante du patrimoine culturel immatériel.

Les actes des colloques de la Sfo permettent de faire le point sur les relations unissant l’onomastique avec l’une ou l’autre de ces disciplines connexes, comme la dialectologie (Loches, 1978), l’archéologie (Le Mans, 1980) voire l’histoire (Aix-en-Provence, 1994), d’approfondir l’étude de la dimension onomastique d’un domaine naturel comme l’eau, les îles et les rivages (Oléron, 1997), ou celle de la mise en valeur des territoires, comme la viticulture (Reims, 1999). Ils permettent également de mettre en lumière le caractère multidimensionnel et pluridisciplinaire des sciences onomastiques (Lyon 2001), leur rôle de conservatoire linguistique (Dijon, 1981), mais également leur fonction patrimoniale (Le Teich 2003). Enfin, ils peuvent donner l’occasion d’une réflexion sur le statut et les particularités fonctionnelles des noms propres (Aix-en-Provence, 2010). Par leur spécificité thématique, les actes des colloques de la Sfo sont donc parfaitement complémentaires de la NRO, dont la vocation polyvalente est constante.

Voir les Actes sur le site Persée >>>

Lire la suite

Actes des colloques de la Société française d'onomastique

La Société française d’onomastique, dont l’organe de diffusion régulier est la Nouvelle revue d’onomastique (NRO) organise tous les deux ans un colloque international dont les objectifs généraux recoupent ceux de la revue, à savoir le progrès des connaissances et leur diffusion dans le domaine des noms propres. Constituant une branche (sous-exploitée) de la linguistique par ses méthodes et ses démarches, qui relèvent entre autres de la géolinguistique, l’onomastique se situe au carrefour de nombreuses autres disciplines appartenant au champ des sciences humaines, comme l’histoire et la géographie, mais aussi la sociologie, la psychologie, l’ethnologie, etc. Elle contribue ainsi à l’étude et la valorisation d’une composante déterminante du patrimoine culturel immatériel.

Les actes des colloques de la Sfo permettent de faire le point sur les relations unissant l’onomastique avec l’une ou l’autre de ces disciplines connexes, comme la dialectologie (Loches, 1978), l’archéologie (Le Mans, 1980) voire l’histoire (Aix-en-Provence, 1994), d’approfondir l’étude de la dimension onomastique d’un domaine naturel comme l’eau, les îles et les rivages (Oléron, 1997), ou celle de la mise en valeur des territoires, comme la viticulture (Reims, 1999). Ils permettent également de mettre en lumière le caractère multidimensionnel et pluridisciplinaire des sciences onomastiques (Lyon 2001), leur rôle de conservatoire linguistique (Dijon, 1981), mais également leur fonction patrimoniale (Le Teich 2003). Enfin, ils peuvent donner l’occasion d’une réflexion sur le statut et les particularités fonctionnelles des noms propres (Aix-en-Provence, 2010). Par leur spécificité thématique, les actes des colloques de la Sfo sont donc parfaitement complémentaires de la NRO, dont la vocation polyvalente est constante.

Voir les Actes sur le site Persée >>>

Fermer


logos_nouvelles/logo_dicotopo.jpgProjet « Dicotopo » - le 02/12/2020 18:43

L’équipe du projet « Dicotopo » a le plaisir de vous informer de la mise en ligne d’une nouvelle version du site Dictionnaire topographique de la France, offrant une couverture géographique et des fonctionnalités de recherche et de navigation fortement enrichies.

 Développée sous l'égide du Comité des travaux historiques et scientifiques par l’École nationale des chartes en partenariat avec les Archives nationales, cette nouvelle application permet d’interroger aujourd’hui 40 dictionnaires départementaux. Si la plupart de ces volumes sont issus de la collection publiée par le CTHS, s’y ajoutent également plusieurs dictionnaires réalisés hors collection (Ardèche, Loire-Atlantique, Oise, Somme...), ainsi qu’un inédit (Creuse). D’autres volumes seront prochainement intégrés.

Les données en provenance des dictionnaires ont été géolocalisées, et les modalités de recherche et de navigation repensées. En plus des fonctionnalités classiques (filtres et tris, recherche floue), l’interface comprend désormais un volet cartographique permettant de visualiser les résultats d’une requête sur différents fonds de cartes (Cassini, Openstreet map). Pour chaque lieu, sont offertes des possibilités de rebond vers d’autres articles, notamment ceux relatifs aux lieux situés dans la même commune. Un accès direct aux images des dictionnaires imprimés consultables en ligne sur Gallica est également fourni, et pour les communes, un lien vers les principaux référentiels du web (Wikipédia, FranceArchives, Data BNF etc.).

https://dicotopo.cths.fr/
 

Initialement prévue le 17 novembre 2020, la table ronde de présentation réunissant historiens, professionnels de la conservation et spécialistes des données numériques autour des opportunités scientifiques et techniques de ce nouvel outil de recherche, aura lieu le 12 janvier 2021.

Programme et modalités pratiques

Lire la suite

L’équipe du projet « Dicotopo » a le plaisir de vous informer de la mise en ligne d’une nouvelle version du site Dictionnaire topographique de la France, offrant une couverture géographique et des fonctionnalités de recherche et de navigation fortement enrichies.

 Développée sous l'égide du Comité des travaux historiques et scientifiques par l’École nationale des chartes en partenariat avec les Archives nationales, cette nouvelle application permet d’interroger aujourd’hui 40 dictionnaires départementaux. Si la plupart de ces volumes sont issus de la collection publiée par le CTHS, s’y ajoutent également plusieurs dictionnaires réalisés hors collection (Ardèche, Loire-Atlantique, Oise, Somme...), ainsi qu’un inédit (Creuse). D’autres volumes seront prochainement intégrés.

Les données en provenance des dictionnaires ont été géolocalisées, et les modalités de recherche et de navigation repensées. En plus des fonctionnalités classiques (filtres et tris, recherche floue), l’interface comprend désormais un volet cartographique permettant de visualiser les résultats d’une requête sur différents fonds de cartes (Cassini, Openstreet map). Pour chaque lieu, sont offertes des possibilités de rebond vers d’autres articles, notamment ceux relatifs aux lieux situés dans la même commune. Un accès direct aux images des dictionnaires imprimés consultables en ligne sur Gallica est également fourni, et pour les communes, un lien vers les principaux référentiels du web (Wikipédia, FranceArchives, Data BNF etc.).

https://dicotopo.cths.fr/
 

Initialement prévue le 17 novembre 2020, la table ronde de présentation réunissant historiens, professionnels de la conservation et spécialistes des données numériques autour des opportunités scientifiques et techniques de ce nouvel outil de recherche, aura lieu le 12 janvier 2021.

Programme et modalités pratiques

Fermer


Dictionnaire toponymique des communes de Haute-Vienne

Yves LAVALADE, linguiste et occitanophone, a entrepris de longue date la collecte la plus ample de plusieurs dizaines de milliers de noms de lieux du Limousin auprès des locuteurs naturels de l’occitan, devenus rarissimes à présent. Des personnes âgées, dépositaires de connaissances enracinées, précieuses dans leur rôle de transmission et de témoignages vivants. Cet ouvrage se limite à la présentation du nom des communes haut-viennoises et explique leurs métamorphoses jusqu’à leur réalisation occitane contemporaine qu’il expose dans le détail : étymologie, notations anciennes, phonétique et graphie. Cet exigeant travail de réflexion était indispensable. Les habitants de la Haute-Vienne au premier chef auront plaisir à découvrir et à s’approprier la riche diversité de leurs lieux de vie.

Prix : 24 € + 6 € de port.

Éd. de L'Esperluette - Le Loubanel -19260 - Treignac (dborzeix@gmail.com);

livre_lavalade_haute-vienne.jpg

Ouvrage précédent : Dictionnaire toponymique des communes de Corrèze

Prix : 25 € + 6 € de port.

livre_lavalade_correze.jpg


 

Lire la suite

Dictionnaire toponymique des communes de Haute-Vienne

Yves LAVALADE, linguiste et occitanophone, a entrepris de longue date la collecte la plus ample de plusieurs dizaines de milliers de noms de lieux du Limousin auprès des locuteurs naturels de l’occitan, devenus rarissimes à présent. Des personnes âgées, dépositaires de connaissances enracinées, précieuses dans leur rôle de transmission et de témoignages vivants. Cet ouvrage se limite à la présentation du nom des communes haut-viennoises et explique leurs métamorphoses jusqu’à leur réalisation occitane contemporaine qu’il expose dans le détail : étymologie, notations anciennes, phonétique et graphie. Cet exigeant travail de réflexion était indispensable. Les habitants de la Haute-Vienne au premier chef auront plaisir à découvrir et à s’approprier la riche diversité de leurs lieux de vie.

Prix : 24 € + 6 € de port.

Éd. de L'Esperluette - Le Loubanel -19260 - Treignac (dborzeix@gmail.com);

livre_lavalade_haute-vienne.jpg

Ouvrage précédent : Dictionnaire toponymique des communes de Corrèze

Prix : 25 € + 6 € de port.

livre_lavalade_correze.jpg


 

Fermer


Voir la présentation du livre "Les noms de lieux de La Villedieu-en-Fontenette : à la redécouverte d’un territoire haut-saônois et de son histoire", de René Groscolas,  à la page Documentation > Régions > Bourgogne Franche-Comté >>>

livre_groscolas_rene_la_villedieu-en-fontenette.jpg

Lire la suite

Voir la présentation du livre "Les noms de lieux de La Villedieu-en-Fontenette : à la redécouverte d’un territoire haut-saônois et de son histoire", de René Groscolas,  à la page Documentation > Régions > Bourgogne Franche-Comté >>>

livre_groscolas_rene_la_villedieu-en-fontenette.jpg

Fermer


logos_nouvelles/logo_sfo.jpgExonymie - le 01/10/2020 15:13

Une nouvelle rubrique : Exonymie avec la contribution de M. Ange Bizet.

Voir, dans le menu à gauche, la rubrique Questions de... > Exonymie >>>

Lire la suite

Une nouvelle rubrique : Exonymie avec la contribution de M. Ange Bizet.

Voir, dans le menu à gauche, la rubrique Questions de... > Exonymie >>>

Fermer


logos_nouvelles/logo_nro.jpgNRO 62 - le 02/07/2020 18:15

Le numéro 62 (2020) de la NRO vient de paraître. Son sommaire est en ligne >>>

Lire la suite

Le numéro 62 (2020) de la NRO vient de paraître. Son sommaire est en ligne >>>

Fermer


"La Cançon de la Crosada"

Parution du 3e et dernier volume de "La Cançon de la Crosada" par Paul Fabre en juillet 2020.

Extrait de la 4e de couverture :

"Au bout de ce troisième volume, j’aurai passé à peu près trois années sur la Chanson de la Croisade : ce faisant, j’ai retrouvé le plaisir  d’entrer de plain-pied dans l’ancien occitan et d’en retrouver les richesses. Aussi mon propos premier sera-t-il de souligner une fois encore l’injustice subie par cette langue d’oc qui fut en son temps la première d’Europe et qui traîne encore après elle cette marque infâmante de « patois » qu’elle est loin de mériter : elle a été la langue poétique, littéraire et civilisatrice de l’Europe médiévale et Dante voyait en elle « la parlure la plus parfaite et la plus douce ».
Au-delà de l’histoire des faits et de l’approche linguistique, j’ai forcément un regard sentimental sur cette oeuvre, car l’émotion m’a continuellement accompagné tout au long de ce travail. On ne passe pas trois ans dans les souffrances d’un peuple martyrisé sans que cette présence ne laisse des traces ; et il y a en effet, dans l’Histoire, des lieux malheureux dont le nom ne s’oublie pas : tels sont Béziers, Minerve, Lavaur, Marmande, comme Oradour-sur-Glane et comme Guernica.
Merci donc à Guillaume de Tudèle. Merci surtout, à l’Anonyme, cet inconnu qu’il me semble maintenant connaître, parent éloigné par le temps, mais si proche par l’émotion. Et qui, lui aussi, a tenté de sauver Paratge."

livre_fabre_paul_cancon_de_la_crosada_vol_3.jpg

Livre de 300 pages au format A5.
Prix : 16 euros (port offert).
À commander : disponible à compter du 20 juillet 2020.

Lien vers le site de l'éditeur >>>

Rappel des anciens articles parus sur ce site :

Lire la suite

"La Cançon de la Crosada"

Parution du 3e et dernier volume de "La Cançon de la Crosada" par Paul Fabre en juillet 2020.

Extrait de la 4e de couverture :

"Au bout de ce troisième volume, j’aurai passé à peu près trois années sur la Chanson de la Croisade : ce faisant, j’ai retrouvé le plaisir  d’entrer de plain-pied dans l’ancien occitan et d’en retrouver les richesses. Aussi mon propos premier sera-t-il de souligner une fois encore l’injustice subie par cette langue d’oc qui fut en son temps la première d’Europe et qui traîne encore après elle cette marque infâmante de « patois » qu’elle est loin de mériter : elle a été la langue poétique, littéraire et civilisatrice de l’Europe médiévale et Dante voyait en elle « la parlure la plus parfaite et la plus douce ».
Au-delà de l’histoire des faits et de l’approche linguistique, j’ai forcément un regard sentimental sur cette oeuvre, car l’émotion m’a continuellement accompagné tout au long de ce travail. On ne passe pas trois ans dans les souffrances d’un peuple martyrisé sans que cette présence ne laisse des traces ; et il y a en effet, dans l’Histoire, des lieux malheureux dont le nom ne s’oublie pas : tels sont Béziers, Minerve, Lavaur, Marmande, comme Oradour-sur-Glane et comme Guernica.
Merci donc à Guillaume de Tudèle. Merci surtout, à l’Anonyme, cet inconnu qu’il me semble maintenant connaître, parent éloigné par le temps, mais si proche par l’émotion. Et qui, lui aussi, a tenté de sauver Paratge."

livre_fabre_paul_cancon_de_la_crosada_vol_3.jpg

Livre de 300 pages au format A5.
Prix : 16 euros (port offert).
À commander : disponible à compter du 20 juillet 2020.

Lien vers le site de l'éditeur >>>

Rappel des anciens articles parus sur ce site :

Fermer


logos_nouvelles/logo_livres.jpgLe pays de Bort, terre d’oc - le 02/07/2020 17:25

Le pays de Bort, terre d’oc


Cet ouvrage est l’oeuvre d’une vie.
Insatiable curieux de ce pays de Bort-les-Orgues dont il est familier depuis toujours, Jean-Pierre Lacombe a en effet recueilli, des décennies durant, mots, expressions, proverbes... Une quête de la langue d’oc devenue urgente avec la raréfaction des locuteurs. Après les glorieux xiie et xiiie siècles où il fut la langue de culture de toute l’Europe grâce au trobar, l’art poétique des troubadours, l’occitan a fini par décliner fortement après la Seconde Guerre mondiale. Cette langue est pourtant indissociable d’un immense territoire, de son patrimoine et de ses habitants.

livre_lavalade_le_pays_de_bort_terre_d_oc.jpg


Le pays de Bort, terre d’oc nous le démontre qui recèle nombre de trésors. Soutenus et éclairés par une étude fouillée du parler local, ce sont 4 500 mots et expressions de l’imposant lexique, dont plus de mille tournures du français local, près de 900 noms de maisons, des dizaines de contes, d’histoires drôles, de proverbes, de chansons, etc., qui composent les 714 pages de ce livre. Sans oublier, avec la participation d’Yves Lavalade qui fut également le correcteur avisé des autres chapitres, une centaine de noms de famille, et surtout plus de 4 500 toponymes et microtoponymes, collectés auprès des gens du pays, ou en dépouillant minutieusement états des fonds et cadastres napoléoniens des dix communes du canton historique de Bort-les-Orgues. Ainsi c’est tout l’eime, l’esprit, la profondeur d’âme, la force de vie de l’antique culture de ces lieux qui s’offre au monde, en se raccrochant souvent à l’Histoire.
Préfacée par Jean-Claude Sangoï, richement illustrée par les dessins de Marie-Louise Antraigue et nombre de photographies et de cartes postales, cette étude approfondie montre aussi l’étroite proximité du parler et de la culture du pays de Bort avec les autres contrées du Limousin et de l’Auvergne, et plus loin, jusqu’avec la Catalogne et le Piémont italien. Au-delà, elle intéressera anthropologues, linguistes, philologues, historiens ou simples amoureux de la grande Occitanie.

Le CD qui accompagne ce livre est voulu comme la face charnelle de l’écrit, tant il allait de soi qu’à parler d’une langue et d’un monde, il fallait aussi entendre cette langue parler de son monde.

Ouvrage unique en France, Le pays de Bort, terre d’oc doit aussi beaucoup à ses nombreux contributeurs de tous horizons, plus de cent-cinquante, sans lesquels cet ouvrage n’aurait pu avoir une telle dimension, ni une telle densité.


Jean-Pierre Lacombe, Yves Lavalade, Le pays de Bort, terre d’oc, Contes et légendes, petites histoires, noms des lieux, des maisons, la
langue d’ici, chansons, lexique, etc
. Éditions Carrefour Ventadour.
714 pages, quadrichromie, 39 €.

Lire la suite

Le pays de Bort, terre d’oc


Cet ouvrage est l’oeuvre d’une vie.
Insatiable curieux de ce pays de Bort-les-Orgues dont il est familier depuis toujours, Jean-Pierre Lacombe a en effet recueilli, des décennies durant, mots, expressions, proverbes... Une quête de la langue d’oc devenue urgente avec la raréfaction des locuteurs. Après les glorieux xiie et xiiie siècles où il fut la langue de culture de toute l’Europe grâce au trobar, l’art poétique des troubadours, l’occitan a fini par décliner fortement après la Seconde Guerre mondiale. Cette langue est pourtant indissociable d’un immense territoire, de son patrimoine et de ses habitants.

livre_lavalade_le_pays_de_bort_terre_d_oc.jpg


Le pays de Bort, terre d’oc nous le démontre qui recèle nombre de trésors. Soutenus et éclairés par une étude fouillée du parler local, ce sont 4 500 mots et expressions de l’imposant lexique, dont plus de mille tournures du français local, près de 900 noms de maisons, des dizaines de contes, d’histoires drôles, de proverbes, de chansons, etc., qui composent les 714 pages de ce livre. Sans oublier, avec la participation d’Yves Lavalade qui fut également le correcteur avisé des autres chapitres, une centaine de noms de famille, et surtout plus de 4 500 toponymes et microtoponymes, collectés auprès des gens du pays, ou en dépouillant minutieusement états des fonds et cadastres napoléoniens des dix communes du canton historique de Bort-les-Orgues. Ainsi c’est tout l’eime, l’esprit, la profondeur d’âme, la force de vie de l’antique culture de ces lieux qui s’offre au monde, en se raccrochant souvent à l’Histoire.
Préfacée par Jean-Claude Sangoï, richement illustrée par les dessins de Marie-Louise Antraigue et nombre de photographies et de cartes postales, cette étude approfondie montre aussi l’étroite proximité du parler et de la culture du pays de Bort avec les autres contrées du Limousin et de l’Auvergne, et plus loin, jusqu’avec la Catalogne et le Piémont italien. Au-delà, elle intéressera anthropologues, linguistes, philologues, historiens ou simples amoureux de la grande Occitanie.

Le CD qui accompagne ce livre est voulu comme la face charnelle de l’écrit, tant il allait de soi qu’à parler d’une langue et d’un monde, il fallait aussi entendre cette langue parler de son monde.

Ouvrage unique en France, Le pays de Bort, terre d’oc doit aussi beaucoup à ses nombreux contributeurs de tous horizons, plus de cent-cinquante, sans lesquels cet ouvrage n’aurait pu avoir une telle dimension, ni une telle densité.


Jean-Pierre Lacombe, Yves Lavalade, Le pays de Bort, terre d’oc, Contes et légendes, petites histoires, noms des lieux, des maisons, la
langue d’ici, chansons, lexique, etc
. Éditions Carrefour Ventadour.
714 pages, quadrichromie, 39 €.

Fermer