En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :  Accueil
 
    Imprimer la page...
 

Les 10 dernières nouvelles

logos_nouvelles/logo_nro.jpgNRO 62 - le 02/07/2020 18:15

Le numéro 62 (2020) de la NRO vient de paraître. Son sommaire est en ligne >>>

Lire la suite

Le numéro 62 (2020) de la NRO vient de paraître. Son sommaire est en ligne >>>

Fermer


"La Cançon de la Crosada"

Parution du 3e et dernier volume de "La Cançon de la Crosada" par Paul Fabre en juillet 2020.

Extrait de la 4e de couverture :

"Au bout de ce troisième volume, j’aurai passé à peu près trois années sur la Chanson de la Croisade : ce faisant, j’ai retrouvé le plaisir  d’entrer de plain-pied dans l’ancien occitan et d’en retrouver les richesses. Aussi mon propos premier sera-t-il de souligner une fois encore l’injustice subie par cette langue d’oc qui fut en son temps la première d’Europe et qui traîne encore après elle cette marque infâmante de « patois » qu’elle est loin de mériter : elle a été la langue poétique, littéraire et civilisatrice de l’Europe médiévale et Dante voyait en elle « la parlure la plus parfaite et la plus douce ».
Au-delà de l’histoire des faits et de l’approche linguistique, j’ai forcément un regard sentimental sur cette oeuvre, car l’émotion m’a continuellement accompagné tout au long de ce travail. On ne passe pas trois ans dans les souffrances d’un peuple martyrisé sans que cette présence ne laisse des traces ; et il y a en effet, dans l’Histoire, des lieux malheureux dont le nom ne s’oublie pas : tels sont Béziers, Minerve, Lavaur, Marmande, comme Oradour-sur-Glane et comme Guernica.
Merci donc à Guillaume de Tudèle. Merci surtout, à l’Anonyme, cet inconnu qu’il me semble maintenant connaître, parent éloigné par le temps, mais si proche par l’émotion. Et qui, lui aussi, a tenté de sauver Paratge."

livre_fabre_paul_cancon_de_la_crosada_vol_3.jpg

Livre de 300 pages au format A5.
Prix : 16 euros (port offert).
À commander : disponible à compter du 20 juillet 2020.

Lien vers le site de l'éditeur >>>

Rappel des anciens articles parus sur ce site :

Lire la suite

"La Cançon de la Crosada"

Parution du 3e et dernier volume de "La Cançon de la Crosada" par Paul Fabre en juillet 2020.

Extrait de la 4e de couverture :

"Au bout de ce troisième volume, j’aurai passé à peu près trois années sur la Chanson de la Croisade : ce faisant, j’ai retrouvé le plaisir  d’entrer de plain-pied dans l’ancien occitan et d’en retrouver les richesses. Aussi mon propos premier sera-t-il de souligner une fois encore l’injustice subie par cette langue d’oc qui fut en son temps la première d’Europe et qui traîne encore après elle cette marque infâmante de « patois » qu’elle est loin de mériter : elle a été la langue poétique, littéraire et civilisatrice de l’Europe médiévale et Dante voyait en elle « la parlure la plus parfaite et la plus douce ».
Au-delà de l’histoire des faits et de l’approche linguistique, j’ai forcément un regard sentimental sur cette oeuvre, car l’émotion m’a continuellement accompagné tout au long de ce travail. On ne passe pas trois ans dans les souffrances d’un peuple martyrisé sans que cette présence ne laisse des traces ; et il y a en effet, dans l’Histoire, des lieux malheureux dont le nom ne s’oublie pas : tels sont Béziers, Minerve, Lavaur, Marmande, comme Oradour-sur-Glane et comme Guernica.
Merci donc à Guillaume de Tudèle. Merci surtout, à l’Anonyme, cet inconnu qu’il me semble maintenant connaître, parent éloigné par le temps, mais si proche par l’émotion. Et qui, lui aussi, a tenté de sauver Paratge."

livre_fabre_paul_cancon_de_la_crosada_vol_3.jpg

Livre de 300 pages au format A5.
Prix : 16 euros (port offert).
À commander : disponible à compter du 20 juillet 2020.

Lien vers le site de l'éditeur >>>

Rappel des anciens articles parus sur ce site :

Fermer


logos_nouvelles/logo_livres.jpgLe pays de Bort, terre d’oc - le 02/07/2020 17:25

Le pays de Bort, terre d’oc


Cet ouvrage est l’oeuvre d’une vie.
Insatiable curieux de ce pays de Bort-les-Orgues dont il est familier depuis toujours, Jean-Pierre Lacombe a en effet recueilli, des décennies durant, mots, expressions, proverbes... Une quête de la langue d’oc devenue urgente avec la raréfaction des locuteurs. Après les glorieux xiie et xiiie siècles où il fut la langue de culture de toute l’Europe grâce au trobar, l’art poétique des troubadours, l’occitan a fini par décliner fortement après la Seconde Guerre mondiale. Cette langue est pourtant indissociable d’un immense territoire, de son patrimoine et de ses habitants.

livre_lavalade_le_pays_de_bort_terre_d_oc.jpg


Le pays de Bort, terre d’oc nous le démontre qui recèle nombre de trésors. Soutenus et éclairés par une étude fouillée du parler local, ce sont 4 500 mots et expressions de l’imposant lexique, dont plus de mille tournures du français local, près de 900 noms de maisons, des dizaines de contes, d’histoires drôles, de proverbes, de chansons, etc., qui composent les 714 pages de ce livre. Sans oublier, avec la participation d’Yves Lavalade qui fut également le correcteur avisé des autres chapitres, une centaine de noms de famille, et surtout plus de 4 500 toponymes et microtoponymes, collectés auprès des gens du pays, ou en dépouillant minutieusement états des fonds et cadastres napoléoniens des dix communes du canton historique de Bort-les-Orgues. Ainsi c’est tout l’eime, l’esprit, la profondeur d’âme, la force de vie de l’antique culture de ces lieux qui s’offre au monde, en se raccrochant souvent à l’Histoire.
Préfacée par Jean-Claude Sangoï, richement illustrée par les dessins de Marie-Louise Antraigue et nombre de photographies et de cartes postales, cette étude approfondie montre aussi l’étroite proximité du parler et de la culture du pays de Bort avec les autres contrées du Limousin et de l’Auvergne, et plus loin, jusqu’avec la Catalogne et le Piémont italien. Au-delà, elle intéressera anthropologues, linguistes, philologues, historiens ou simples amoureux de la grande Occitanie.

Le CD qui accompagne ce livre est voulu comme la face charnelle de l’écrit, tant il allait de soi qu’à parler d’une langue et d’un monde, il fallait aussi entendre cette langue parler de son monde.

Ouvrage unique en France, Le pays de Bort, terre d’oc doit aussi beaucoup à ses nombreux contributeurs de tous horizons, plus de cent-cinquante, sans lesquels cet ouvrage n’aurait pu avoir une telle dimension, ni une telle densité.


Jean-Pierre Lacombe, Yves Lavalade, Le pays de Bort, terre d’oc, Contes et légendes, petites histoires, noms des lieux, des maisons, la
langue d’ici, chansons, lexique, etc
. Éditions Carrefour Ventadour.
714 pages, quadrichromie, 39 €.

Lire la suite

Le pays de Bort, terre d’oc


Cet ouvrage est l’oeuvre d’une vie.
Insatiable curieux de ce pays de Bort-les-Orgues dont il est familier depuis toujours, Jean-Pierre Lacombe a en effet recueilli, des décennies durant, mots, expressions, proverbes... Une quête de la langue d’oc devenue urgente avec la raréfaction des locuteurs. Après les glorieux xiie et xiiie siècles où il fut la langue de culture de toute l’Europe grâce au trobar, l’art poétique des troubadours, l’occitan a fini par décliner fortement après la Seconde Guerre mondiale. Cette langue est pourtant indissociable d’un immense territoire, de son patrimoine et de ses habitants.

livre_lavalade_le_pays_de_bort_terre_d_oc.jpg


Le pays de Bort, terre d’oc nous le démontre qui recèle nombre de trésors. Soutenus et éclairés par une étude fouillée du parler local, ce sont 4 500 mots et expressions de l’imposant lexique, dont plus de mille tournures du français local, près de 900 noms de maisons, des dizaines de contes, d’histoires drôles, de proverbes, de chansons, etc., qui composent les 714 pages de ce livre. Sans oublier, avec la participation d’Yves Lavalade qui fut également le correcteur avisé des autres chapitres, une centaine de noms de famille, et surtout plus de 4 500 toponymes et microtoponymes, collectés auprès des gens du pays, ou en dépouillant minutieusement états des fonds et cadastres napoléoniens des dix communes du canton historique de Bort-les-Orgues. Ainsi c’est tout l’eime, l’esprit, la profondeur d’âme, la force de vie de l’antique culture de ces lieux qui s’offre au monde, en se raccrochant souvent à l’Histoire.
Préfacée par Jean-Claude Sangoï, richement illustrée par les dessins de Marie-Louise Antraigue et nombre de photographies et de cartes postales, cette étude approfondie montre aussi l’étroite proximité du parler et de la culture du pays de Bort avec les autres contrées du Limousin et de l’Auvergne, et plus loin, jusqu’avec la Catalogne et le Piémont italien. Au-delà, elle intéressera anthropologues, linguistes, philologues, historiens ou simples amoureux de la grande Occitanie.

Le CD qui accompagne ce livre est voulu comme la face charnelle de l’écrit, tant il allait de soi qu’à parler d’une langue et d’un monde, il fallait aussi entendre cette langue parler de son monde.

Ouvrage unique en France, Le pays de Bort, terre d’oc doit aussi beaucoup à ses nombreux contributeurs de tous horizons, plus de cent-cinquante, sans lesquels cet ouvrage n’aurait pu avoir une telle dimension, ni une telle densité.


Jean-Pierre Lacombe, Yves Lavalade, Le pays de Bort, terre d’oc, Contes et légendes, petites histoires, noms des lieux, des maisons, la
langue d’ici, chansons, lexique, etc
. Éditions Carrefour Ventadour.
714 pages, quadrichromie, 39 €.

Fermer


NOMMER L'ESPACE DANS L’ŒUVRE DE GIONO
Choix et usage des noms de lieux

par Jean-Claude BOUVIER

Étant donné les circonstances, la publication de cet ouvrage est retardée et la souscription est prolongée jusqu'à la fin du mois de mai 2020. M. Bouvier espère que le livre pourra être à votre disposition en juin prochain.

Bulletin de souscription du livre "Nommer l'espace dans l'oeuvre de Giono" >>>

Question essentielle pour qui veut comprendre et admirer l’oeuvre romanesque de Giono : comment nomme-t-il et représente-t-il les espaces parcourus par ses personnages ? Quels choix ces noms laissent-ils deviner ? Quels usages permettent-ils de comprendre ? On découvrira dans ce passionnant essai toute la richesse et la diversité des noms de lieux dans les romans : de ceux qui sont en train de naître à ceux qui sont bien établis, des plus connus aux plus secrets... Ils sont abondants ou rares, réels ou imaginaires, exactement situés ou provenant d’autres espaces proches ou lointains ...On verra comment ces toponymes témoignent d’un goût de la forme visuelle ou même sonore des mots, selon un souci esthétique par lequel Giono, crée, recrée, transforme, réinterprète au gré des besoins de la création romanesque... Mais sans jamais se départir d’une quête du sens ni de ce que nommer veut dire.

Une approche nouvelle et incontournable des écrits de notre auteur manosquin parvenu au panthéon des grands noms de la littérature mondiale, par un chercheur reconnu de la toponymie française et régionale aujourd’hui, et bon connaisseur de Giono.

L’ouvrage est écrit par Jean-Claude Bouvier, professeur émérite d’Aix-Marseille Université , spécialiste du domaine linguistique provençal.

En partenariat avec l’association des Amis de Jean Giono.

Lire la suite

NOMMER L'ESPACE DANS L’ŒUVRE DE GIONO
Choix et usage des noms de lieux

par Jean-Claude BOUVIER

Étant donné les circonstances, la publication de cet ouvrage est retardée et la souscription est prolongée jusqu'à la fin du mois de mai 2020. M. Bouvier espère que le livre pourra être à votre disposition en juin prochain.

Bulletin de souscription du livre "Nommer l'espace dans l'oeuvre de Giono" >>>

Question essentielle pour qui veut comprendre et admirer l’oeuvre romanesque de Giono : comment nomme-t-il et représente-t-il les espaces parcourus par ses personnages ? Quels choix ces noms laissent-ils deviner ? Quels usages permettent-ils de comprendre ? On découvrira dans ce passionnant essai toute la richesse et la diversité des noms de lieux dans les romans : de ceux qui sont en train de naître à ceux qui sont bien établis, des plus connus aux plus secrets... Ils sont abondants ou rares, réels ou imaginaires, exactement situés ou provenant d’autres espaces proches ou lointains ...On verra comment ces toponymes témoignent d’un goût de la forme visuelle ou même sonore des mots, selon un souci esthétique par lequel Giono, crée, recrée, transforme, réinterprète au gré des besoins de la création romanesque... Mais sans jamais se départir d’une quête du sens ni de ce que nommer veut dire.

Une approche nouvelle et incontournable des écrits de notre auteur manosquin parvenu au panthéon des grands noms de la littérature mondiale, par un chercheur reconnu de la toponymie française et régionale aujourd’hui, et bon connaisseur de Giono.

L’ouvrage est écrit par Jean-Claude Bouvier, professeur émérite d’Aix-Marseille Université , spécialiste du domaine linguistique provençal.

En partenariat avec l’association des Amis de Jean Giono.

Fermer


DICTIONNAIRE TOPONYMIQUE DES COMMUNES DE DORDOGNE
par Jean ROUX

 

Cet ouvrage appartient à un corpus de 5 dictionnaires de toponymie occitane des communes des départements des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, du Lot-et-Garonne, de la Gironde et de la Dordogne. Il complète ainsi les dictionnaires toponymiques précédemment publiés des communes du Béarn, des Landes et du bas-Adour, de la Gironde et du Lot-et-Garonne.

Ce dictionnaire a pour objet de donner l’origine et la signification des noms des communes de Dordogne telles que l’étude toponymique scientifique permet de les établir, et d’en restituer la forme occitane. En effet, à l’exception de son extrémité occidentale, le territoire du département de la Dordogne est historiquement de langue occitane ; même les toponymes dont l'origine est antérieure à l'existence de l’occitan sont parvenus jusqu'à nous par son intermédiaire, et leur forme actuelle a été façonnée par les évolutions phonétiques qui lui sont propres.

livre_roux_dictionnaire_toponymique_communes_dordogne.jpg

On trouvera donc dans ce dictionnaire les éléments fondamentaux de la géographie linguistique et de la toponymie occitane propres au Périgord, et pour chaque commune :

– le nom français officiel et le canton auquel elle est rattachée ;

– la forme occitane orale actuelle recueillie auprès de locuteurs locaux ;

– les formes anciennes documentées les plus remarquables, depuis les premières formes attestées jusqu’aux formes contemporaines ;

– les hypothèses étymologiques proposées par les linguistes ;

– l’étude critique de ces hypothèses, ainsi que des propositions concernant la signification probable du toponyme ;

– la forme occitane de référence, sur la base de l’étude étymologique du nom de lieu et dans le respect de la forme orale actuelle.

Ce dictionnaire complète la carte interactive des noms occitans des communes de Dordogne mise en ligne par le conseil départemental de la Dordogne, dont il constitue la base scientifique. Avec cet ouvrage, toutes les personnes souhaitant connaître l’origine, la signification et l’évolution du nom des communes du Périgord, et tous les acteurs politiques et culturels désireux de transmettre le sens et l’origine de ces noms dans le cadre d’une signalétique bilingue, disposent désormais d’une base de données de référence.

Sortie prévue autour de la fin du mois de mars 2020.

(Texte extrait du Facebook Novelum - IEO 24 >>>)

BON DE COMMANDE DU DICTIONNAIRE >>>

Lire la suite

DICTIONNAIRE TOPONYMIQUE DES COMMUNES DE DORDOGNE
par Jean ROUX

 

Cet ouvrage appartient à un corpus de 5 dictionnaires de toponymie occitane des communes des départements des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, du Lot-et-Garonne, de la Gironde et de la Dordogne. Il complète ainsi les dictionnaires toponymiques précédemment publiés des communes du Béarn, des Landes et du bas-Adour, de la Gironde et du Lot-et-Garonne.

Ce dictionnaire a pour objet de donner l’origine et la signification des noms des communes de Dordogne telles que l’étude toponymique scientifique permet de les établir, et d’en restituer la forme occitane. En effet, à l’exception de son extrémité occidentale, le territoire du département de la Dordogne est historiquement de langue occitane ; même les toponymes dont l'origine est antérieure à l'existence de l’occitan sont parvenus jusqu'à nous par son intermédiaire, et leur forme actuelle a été façonnée par les évolutions phonétiques qui lui sont propres.

livre_roux_dictionnaire_toponymique_communes_dordogne.jpg

On trouvera donc dans ce dictionnaire les éléments fondamentaux de la géographie linguistique et de la toponymie occitane propres au Périgord, et pour chaque commune :

– le nom français officiel et le canton auquel elle est rattachée ;

– la forme occitane orale actuelle recueillie auprès de locuteurs locaux ;

– les formes anciennes documentées les plus remarquables, depuis les premières formes attestées jusqu’aux formes contemporaines ;

– les hypothèses étymologiques proposées par les linguistes ;

– l’étude critique de ces hypothèses, ainsi que des propositions concernant la signification probable du toponyme ;

– la forme occitane de référence, sur la base de l’étude étymologique du nom de lieu et dans le respect de la forme orale actuelle.

Ce dictionnaire complète la carte interactive des noms occitans des communes de Dordogne mise en ligne par le conseil départemental de la Dordogne, dont il constitue la base scientifique. Avec cet ouvrage, toutes les personnes souhaitant connaître l’origine, la signification et l’évolution du nom des communes du Périgord, et tous les acteurs politiques et culturels désireux de transmettre le sens et l’origine de ces noms dans le cadre d’une signalétique bilingue, disposent désormais d’une base de données de référence.

Sortie prévue autour de la fin du mois de mars 2020.

(Texte extrait du Facebook Novelum - IEO 24 >>>)

BON DE COMMANDE DU DICTIONNAIRE >>>

Fermer


Le sommaire du Cahier de la SFO n° 8, qui n'avait pas encore été publié sur ce site, est en ligne dans la rubrique Publications > Cahiers Sommaires >>>

Ce numéro est entièrement consacré à la recherche cadastrale et toponymique conduite par Arlette PLAYOUST sur la commune de Saint-André-de-Rosans (Hautes-Alpes),

Lire la suite

Le sommaire du Cahier de la SFO n° 8, qui n'avait pas encore été publié sur ce site, est en ligne dans la rubrique Publications > Cahiers Sommaires >>>

Ce numéro est entièrement consacré à la recherche cadastrale et toponymique conduite par Arlette PLAYOUST sur la commune de Saint-André-de-Rosans (Hautes-Alpes),

Fermer


Yves Lavalade publie deux nouveaux livres sur la Corrèze..

LES NOMS DE LIEUX DE XAINTRIE

C'est le 29e ouvrage de Y. Lavalade sur la toponymie de la Corrèze. Son auteur a collecté et étudié les 289 communes de ce département auprès des derniers occitanophones ; à sa seule initiative et bénévolement. Celles du pays de Bort-les-Orgues, qui vont clore la liste, figureront dans un ouvrage à quatre mains, à paraître en avril. La Xaintrie, territoire splendide aux confins de l'Auvergne, regroupe dans le livre les 20 communes des anciens cantons de Mercœur et de Saint-Privat. L'ouvrage est disponible auprès de L'Esperluette, Le Loubanel - 19260- Treignac ; 228 pages, 18 euros et 6 euros de port ; ou bien en librairie, à Saint-Privat ou Argentat.

livre_lavalade_xaintrie.jpg

DICTIONNAIRE TOPONYMIQUE DES COMMUNES DE CORRÈZE

Cet ouvrage est une présentation et une analyse poussée du seul nom des 289 communes corréziennes, pourvues de leur appellation occitane. Il prolonge la trentaine d'ouvrages toponymiques élaborés par Y. Lavalade où figuraient systématiquement noms des villages, noms cadastraux et de cours d'eau corréziens. Chaque commune est illustrée par une vignette des anciens plans (de 1808 à 1841), dans une trentaine de planches en couleur. Hommage est ainsi rendu aux centaines de personnes occitanophones avec lesquelles l'auteur s'est entretenu au cours de ce long et exigeant travail unique ; qui fera date. Ouvrage de 210 pages ; 25 euros et 6 euros de port ; disponible auprès de L'Esperluettte, Le Loubanel - 19260 - Treignac, ou dans les bonnes librairies.

livre_lavalade_dictionnaite_toponymique_des_communes_de_correze.jpg

Lire la suite

Yves Lavalade publie deux nouveaux livres sur la Corrèze..

LES NOMS DE LIEUX DE XAINTRIE

C'est le 29e ouvrage de Y. Lavalade sur la toponymie de la Corrèze. Son auteur a collecté et étudié les 289 communes de ce département auprès des derniers occitanophones ; à sa seule initiative et bénévolement. Celles du pays de Bort-les-Orgues, qui vont clore la liste, figureront dans un ouvrage à quatre mains, à paraître en avril. La Xaintrie, territoire splendide aux confins de l'Auvergne, regroupe dans le livre les 20 communes des anciens cantons de Mercœur et de Saint-Privat. L'ouvrage est disponible auprès de L'Esperluette, Le Loubanel - 19260- Treignac ; 228 pages, 18 euros et 6 euros de port ; ou bien en librairie, à Saint-Privat ou Argentat.

livre_lavalade_xaintrie.jpg

DICTIONNAIRE TOPONYMIQUE DES COMMUNES DE CORRÈZE

Cet ouvrage est une présentation et une analyse poussée du seul nom des 289 communes corréziennes, pourvues de leur appellation occitane. Il prolonge la trentaine d'ouvrages toponymiques élaborés par Y. Lavalade où figuraient systématiquement noms des villages, noms cadastraux et de cours d'eau corréziens. Chaque commune est illustrée par une vignette des anciens plans (de 1808 à 1841), dans une trentaine de planches en couleur. Hommage est ainsi rendu aux centaines de personnes occitanophones avec lesquelles l'auteur s'est entretenu au cours de ce long et exigeant travail unique ; qui fera date. Ouvrage de 210 pages ; 25 euros et 6 euros de port ; disponible auprès de L'Esperluettte, Le Loubanel - 19260 - Treignac, ou dans les bonnes librairies.

livre_lavalade_dictionnaite_toponymique_des_communes_de_correze.jpg

Fermer


logos_nouvelles/logo_livres.jpgLe Cartulaire d'Oloron - le 02/03/2020 14:45

LES ÉDITIONS LETRAS D’ÒC - CAMINS PRÉSENTENT

Le Cartulaire d’Oloron

livre_Eygun_Jean_catrulaire_d_oloron.jpg

Édition bilingue occitan-français établie par Jean Eygun

392 pages, 16  x  24 cm

PVP 30 €

ISBN 978-2-37863-029-4

Le Cartulaire d’Oloron, rédigé au XVIe siècle à l’initiative des édiles municipaux pour défendre les droits de la ville et de ses habitants, est aussi un document linguistique de premier ordre, témoin de la langue d’oc écrite en Béarn depuis le XIIIe siècle, dans une graphie très classique.

Ce magnifique manuscrit soigneusement calligraphié regroupe les libertés et privilèges accordés aux habitants d’Oloron par les seigneurs de Béarn pendant près de cinq siècles. Pièce majeure des archives municipales, il s’ouvre sur le texte du For ou Poblation d’Oloron, accordé par Centulle de Béarn à la fin du XIe siècle puis enrichi par ses successeurs. Au fil des pages, c’est toute l’histoire d’une ville marchande positionnée sur les routes commerciales en direction de l’Aragon, insérée dans son environnement rural, qui se dévoile. À travers la défense de la liberté du commerce, les foires et marchés, les exemptions fiscales ou l’obtention de droits d’usages sur de vastes espaces de bois et de landes en relation avec les communautés voisines.

Transcription intégrale du texte occitan, traduction française, présentation, remarques linguistiques, index et bibliographie. Avant-propos de Jean-François Le Nail.

Ouvrage publié par Letras d’Òc - Camins en février 2020
Letras d’Òc
5, rue Pons Capdenier
31500 Toulouse
www.letrasdoc.org
contact@letrasdoc.org

En parallèle à des éditions de textes littéraires occitans ou des études de toponymie, Jean Eygun a déjà publié des documents historiques béarnais rédigés en langue d’oc comme le For moderne de Béarn ou des textes des vallées pyrénéennes. Il met ainsi à profit sa connaissance de la langue tant contemporaine qu’ancienne.

Lire la suite

LES ÉDITIONS LETRAS D’ÒC - CAMINS PRÉSENTENT

Le Cartulaire d’Oloron

livre_Eygun_Jean_catrulaire_d_oloron.jpg

Édition bilingue occitan-français établie par Jean Eygun

392 pages, 16  x  24 cm

PVP 30 €

ISBN 978-2-37863-029-4

Le Cartulaire d’Oloron, rédigé au XVIe siècle à l’initiative des édiles municipaux pour défendre les droits de la ville et de ses habitants, est aussi un document linguistique de premier ordre, témoin de la langue d’oc écrite en Béarn depuis le XIIIe siècle, dans une graphie très classique.

Ce magnifique manuscrit soigneusement calligraphié regroupe les libertés et privilèges accordés aux habitants d’Oloron par les seigneurs de Béarn pendant près de cinq siècles. Pièce majeure des archives municipales, il s’ouvre sur le texte du For ou Poblation d’Oloron, accordé par Centulle de Béarn à la fin du XIe siècle puis enrichi par ses successeurs. Au fil des pages, c’est toute l’histoire d’une ville marchande positionnée sur les routes commerciales en direction de l’Aragon, insérée dans son environnement rural, qui se dévoile. À travers la défense de la liberté du commerce, les foires et marchés, les exemptions fiscales ou l’obtention de droits d’usages sur de vastes espaces de bois et de landes en relation avec les communautés voisines.

Transcription intégrale du texte occitan, traduction française, présentation, remarques linguistiques, index et bibliographie. Avant-propos de Jean-François Le Nail.

Ouvrage publié par Letras d’Òc - Camins en février 2020
Letras d’Òc
5, rue Pons Capdenier
31500 Toulouse
www.letrasdoc.org
contact@letrasdoc.org

En parallèle à des éditions de textes littéraires occitans ou des études de toponymie, Jean Eygun a déjà publié des documents historiques béarnais rédigés en langue d’oc comme le For moderne de Béarn ou des textes des vallées pyrénéennes. Il met ainsi à profit sa connaissance de la langue tant contemporaine qu’ancienne.

Fermer


La Société française d'Onomastique (SFO) a le plaisir de vous convier à la prochaine séance de la SFO, qui se déroulera le lundi 16 mars 2020 à 15 h, et qui se tiendra dans la salle d’Albâtre du CARAN (Centre d’accueil et de recherche des Archives nationales), 11 rue des Quatre-Fils, Paris 3e (Métro Rambuteau).

logo_conference.jpg

Conférence de M. Jacques Lacroix, qui viendra présenter son nouvel ouvrage  Enquête aux confins des pays celtes : « Nommer les frontières chez les Celtes »

Les Celtes et les Gaulois en particulier, qui formaient une vaste mosaïque de peuples et de peuplades, attachaient une grande importance aux limites de leurs territoires. La recherche a conduit l'auteur à identifier un appellatif frontalier encore jamais repéré, dont on retrouve des traces riches dans de nombreux noms de lieux.

Lire la suite

La Société française d'Onomastique (SFO) a le plaisir de vous convier à la prochaine séance de la SFO, qui se déroulera le lundi 16 mars 2020 à 15 h, et qui se tiendra dans la salle d’Albâtre du CARAN (Centre d’accueil et de recherche des Archives nationales), 11 rue des Quatre-Fils, Paris 3e (Métro Rambuteau).

logo_conference.jpg

Conférence de M. Jacques Lacroix, qui viendra présenter son nouvel ouvrage  Enquête aux confins des pays celtes : « Nommer les frontières chez les Celtes »

Les Celtes et les Gaulois en particulier, qui formaient une vaste mosaïque de peuples et de peuplades, attachaient une grande importance aux limites de leurs territoires. La recherche a conduit l'auteur à identifier un appellatif frontalier encore jamais repéré, dont on retrouve des traces riches dans de nombreux noms de lieux.

Fermer


logos_nouvelles/logo_nro.jpgLa NRO en ligne sur Persée - le 26/02/2020 08:58

La Nouvelle Revue d'Onomastique est en ligne sur Persée. Actuellement, 33 numéros couvrant les années1983-2015 (1520 documents) sont en ligne.

Elle est accessible dans la rubrique La N.R.O. sur Persée >>> (ou en cliquant sur la couverture en bas de la colonne gauche de cet écran)

Lire la suite

La Nouvelle Revue d'Onomastique est en ligne sur Persée. Actuellement, 33 numéros couvrant les années1983-2015 (1520 documents) sont en ligne.

Elle est accessible dans la rubrique La N.R.O. sur Persée >>> (ou en cliquant sur la couverture en bas de la colonne gauche de cet écran)

Fermer