En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :  Accueil
 
    Imprimer la page...
 

Les 10 dernières nouvelles

logos_nouvelles/logo_persee.jpgCollection de la RIO - le 08/06/2022 20:06

L’ensemble de la collection de la Revue internationale d’onomastique (RIO) est à présent disponible en ligne sur le site Persée >>>

Lire la suite

L’ensemble de la collection de la Revue internationale d’onomastique (RIO) est à présent disponible en ligne sur le site Persée >>>

Fermer


Publication du « Petit manuel du toponymiste occitan », de Jean Rigouste

PETIT MANUEL DU TOPONYMISTE OCCITAN.

livre_Rigouste_Jean__manuel_du_toponymiste_occitan.jpg

Cet ouvrage est né de deux constats assez clairs.

L’un est l’intérêt très fort pour tout ce qui touche à notre culture et à notre identité, et, entre autres, pour l’étude des noms de lieux et de personnes. Il est vrai que ces noms, chez nous, parlent en occitan, et nous révèlent bien des choses sur notre pays et nos aïeux.

L’autre constat est celui d’un problème : il n’existe aucune formation -officielle- à l’onomastique, : la grande majorité des chercheurs sont des autodidactes, ils se sont formés seuls, avec l’aide de quelques livres, parfois de quelques conseils, et de beaucoup d’expérience. Il a bien existé quelques cours, dans certaines universités, mais ils n’ont pas duré longtemps, et peu de personnes ont pu les suivre. Quant aux bons livres de toponymie, ils sont parfois difficiles à trouver et ils donnent plus souvent le résultat des recherches que la méthode qui a permis de les obtenir.

C’est ainsi qu’est née chez l’auteur l’idée d’un manuel simple, élémentaire, destiné à ceux qui veulent se lancer sur les sentiers tortueux (et sans fin) de l’onomastique ; d’un guide pour éviter quelques erreurs et quelques pièges ; d’une aide pour gagner du temps, d’un conseiller pour leur rappeler la prudence indispensable. Ce petit livre est donc dédié à tous ceux qui s’intéressent à l’étude et à l’origine des noms de lieux des régions de langue occitane. L’auteur l’a voulu assez simple, réduit aux connaissances fondamentales et sans théories savantes. Il l’a également conçu en se rappelant que, chaque jour, le trésor de ces noms anciens, qui parlent encore notre langue, diminue et se perd. Il y a donc du travail pour tout le monde…et il est vraiment urgent !  

L’auteur

Né en 1938 dans une famille quercynoise, Jean RIGOUSTE a parlé l’occitan avec ses parents dès son enfance. Agrégé de Lettres Classiques et titulaire d’un DEA de Géographie historique, il a enseigné le français et l’occitan dans l’académie de Bordeaux. Auteur de la méthode d’apprentissage Parli occitan, il est l’un des fondateurs de l’Ecole Occitane d’Eté ; il a animé divers cours d’onomastique et écrit des articles et chroniques de toponymie. Il est membre de la SFO. 

Pour les commandes à l'éditeur : 16 € + 6 € (frais de port), à adresser à :

Novelum
21 rue Béranger
24000 Périgueux

Lire la suite

Publication du « Petit manuel du toponymiste occitan », de Jean Rigouste

PETIT MANUEL DU TOPONYMISTE OCCITAN.

livre_Rigouste_Jean__manuel_du_toponymiste_occitan.jpg

Cet ouvrage est né de deux constats assez clairs.

L’un est l’intérêt très fort pour tout ce qui touche à notre culture et à notre identité, et, entre autres, pour l’étude des noms de lieux et de personnes. Il est vrai que ces noms, chez nous, parlent en occitan, et nous révèlent bien des choses sur notre pays et nos aïeux.

L’autre constat est celui d’un problème : il n’existe aucune formation -officielle- à l’onomastique, : la grande majorité des chercheurs sont des autodidactes, ils se sont formés seuls, avec l’aide de quelques livres, parfois de quelques conseils, et de beaucoup d’expérience. Il a bien existé quelques cours, dans certaines universités, mais ils n’ont pas duré longtemps, et peu de personnes ont pu les suivre. Quant aux bons livres de toponymie, ils sont parfois difficiles à trouver et ils donnent plus souvent le résultat des recherches que la méthode qui a permis de les obtenir.

C’est ainsi qu’est née chez l’auteur l’idée d’un manuel simple, élémentaire, destiné à ceux qui veulent se lancer sur les sentiers tortueux (et sans fin) de l’onomastique ; d’un guide pour éviter quelques erreurs et quelques pièges ; d’une aide pour gagner du temps, d’un conseiller pour leur rappeler la prudence indispensable. Ce petit livre est donc dédié à tous ceux qui s’intéressent à l’étude et à l’origine des noms de lieux des régions de langue occitane. L’auteur l’a voulu assez simple, réduit aux connaissances fondamentales et sans théories savantes. Il l’a également conçu en se rappelant que, chaque jour, le trésor de ces noms anciens, qui parlent encore notre langue, diminue et se perd. Il y a donc du travail pour tout le monde…et il est vraiment urgent !  

L’auteur

Né en 1938 dans une famille quercynoise, Jean RIGOUSTE a parlé l’occitan avec ses parents dès son enfance. Agrégé de Lettres Classiques et titulaire d’un DEA de Géographie historique, il a enseigné le français et l’occitan dans l’académie de Bordeaux. Auteur de la méthode d’apprentissage Parli occitan, il est l’un des fondateurs de l’Ecole Occitane d’Eté ; il a animé divers cours d’onomastique et écrit des articles et chroniques de toponymie. Il est membre de la SFO. 

Pour les commandes à l'éditeur : 16 € + 6 € (frais de port), à adresser à :

Novelum
21 rue Béranger
24000 Périgueux

Fermer


XIXe Colloque d’onomastique  - Tours 2022

Le programme du XIXe  colloque de Tours est en ligne >>>

Comme tous les colloques organisés par la SFO, celui-ci est libre d'accès et sans droits d'inscription.

Lire la suite

XIXe Colloque d’onomastique  - Tours 2022

Le programme du XIXe  colloque de Tours est en ligne >>>

Comme tous les colloques organisés par la SFO, celui-ci est libre d'accès et sans droits d'inscription.

Fermer


Jacques Lacroix annonce la parution aux éditions Yoran de son nouvel ouvrage :

LES FRONTIÈRES DES PEUPLES GAULOIS

                                   

Il est formé de deux tomes, le premier traitant des « Grands thèmes limitrophes » ; le second, consacré aux « Appellations méconnues » et présentant un « Atlas des territoires ». Le tome 1 vient de sortir. Le second devrait suivre d’ici peu.

De nombreux peuples et peuplades cohabitaient en Gaule : le pays était un immense puzzle de populations. Chaque territoire vivant entouré d’autres territoires, une grande importance a été accordée aux démarcations. Aux délimitations se sont attachées des appellations. On a longtemps réduit les noms limitrophes gaulois à assez peu de traces (essentiellement, le gaulois *randa). Le livre montre l’existence d’une riche toponymie frontalière, qu’on ne soupçonnait pas. Une douzaine d’appellatifs gaulois différents ont existé, qui ont créé un grand nombre de noms de lieux à sens frontalier, dont beaucoup se sont gardés : appellations de localités, de hameaux, de lieux-dits, aussi de hauteurs, de cours d’eau, de forêts. Plus de 1500 noms à sens limitrophe sont analysés en détail dans les deux tomes. 46 cartes couleur en fin de volume 2 permettent de restituer l’étendue des principaux territoires gaulois, avec le repère de tous les toponymes frontaliers.

Le premier volume est disponible dès à présent en librairie et sur tous les sites de vente en ligne.

Lire la suite

Jacques Lacroix annonce la parution aux éditions Yoran de son nouvel ouvrage :

LES FRONTIÈRES DES PEUPLES GAULOIS

                                   

Il est formé de deux tomes, le premier traitant des « Grands thèmes limitrophes » ; le second, consacré aux « Appellations méconnues » et présentant un « Atlas des territoires ». Le tome 1 vient de sortir. Le second devrait suivre d’ici peu.

De nombreux peuples et peuplades cohabitaient en Gaule : le pays était un immense puzzle de populations. Chaque territoire vivant entouré d’autres territoires, une grande importance a été accordée aux démarcations. Aux délimitations se sont attachées des appellations. On a longtemps réduit les noms limitrophes gaulois à assez peu de traces (essentiellement, le gaulois *randa). Le livre montre l’existence d’une riche toponymie frontalière, qu’on ne soupçonnait pas. Une douzaine d’appellatifs gaulois différents ont existé, qui ont créé un grand nombre de noms de lieux à sens frontalier, dont beaucoup se sont gardés : appellations de localités, de hameaux, de lieux-dits, aussi de hauteurs, de cours d’eau, de forêts. Plus de 1500 noms à sens limitrophe sont analysés en détail dans les deux tomes. 46 cartes couleur en fin de volume 2 permettent de restituer l’étendue des principaux territoires gaulois, avec le repère de tous les toponymes frontaliers.

Le premier volume est disponible dès à présent en librairie et sur tous les sites de vente en ligne.

Fermer


Les deux tomes du Dictionnaire topographique des Alpes-Maritimes, de Pierre Casado, sont en ligne  :

Lire la suite

Les deux tomes du Dictionnaire topographique des Alpes-Maritimes, de Pierre Casado, sont en ligne  :

Fermer


Trois nouveaux numéros de la NRO ont été mis en ligne sur Persée : les n°58 (2016), n°59 (2017) et n°60 (2018).

Voir la rubrique "La NRO sur Persée (en bas de la colonne gauche).

Lire la suite

Trois nouveaux numéros de la NRO ont été mis en ligne sur Persée : les n°58 (2016), n°59 (2017) et n°60 (2018).

Voir la rubrique "La NRO sur Persée (en bas de la colonne gauche).

Fermer


Une mise à jour des normes de présentation des textes destinés à une publication dans la Nouvelle Revue d’Onomastique est en ligne dans la rubrique Publications >>> NRO >>> Normes éditoriales (fichiers pdf) >>> :

Lire la suite

Une mise à jour des normes de présentation des textes destinés à une publication dans la Nouvelle Revue d’Onomastique est en ligne dans la rubrique Publications >>> NRO >>> Normes éditoriales (fichiers pdf) >>> :

Fermer


Lacs, rivières et ruisseaux du département du Doubs
À la source de leurs noms

Tous les lacs et rivières du département du Doubs, ainsi que les ruisseaux atteignant une longueur d’au moins deux kilomètres, figurent dans ce livre. Tous sont situés dans leur environnement et succinctement décrits, de la source à la confluence dans le cas des cours d’eau.

Outre cet important et intéressant travail de recensement qu’il a effectué, l’auteur s’attache aussi à rechercher les formes anciennes de chaque nom et d’en expliquer le sens originel: ainsi, on apprend que «Doubs» vient de la racine celtique dubis signifiant «noir, sombre» et que le nom du Cusancin se rapporte à l’apparence de sa source. Le nom de la Loue vient-il vraiment du latin lupa, «louve»? Pourquoi un ruisseau de l’est du département est-il affublé du qualificatif de «Peute-Vue»? Ces quelques exemples illustrent le contenu de la rubrique étymologique consacrée à chaque nom présenté.

livre_rieb_lacs_rivieres_et_ruisseaux_du_doubs.jpg

Motivation de l’auteur

Ce livre est dans la continuité du précédent ouvrage de l’auteur consacré aux lacs et cours d’eau du département du Jura. Ajoutés tous deux à Rivières romandes (G. Künzi & C. Kraege) des éditions Cabédita, ils permettent d’évoquer la quasi-totalité des eaux naturelles du massif jurassien.

L'auteur

Professeur de lettres retraité, l’auteur a publié Jura, Origine des noms des villes et villages du département, Principales découvertes archéologiques (Éditions Cêtre), puis Lacs, rivières et ruisseaux du Jura, À la source de leurs noms (Éditions Cabédita). Il collabore depuis une dizaine d’années avec Pierre Gastal, auteur de deux dictionnaires de la langue gauloise et d’un récent ouvrage sur les noms de lieux de France, aux Éditions Désiris.

Présentation extraite du site de l'éditeur >>>

Lire la suite

Lacs, rivières et ruisseaux du département du Doubs
À la source de leurs noms

Tous les lacs et rivières du département du Doubs, ainsi que les ruisseaux atteignant une longueur d’au moins deux kilomètres, figurent dans ce livre. Tous sont situés dans leur environnement et succinctement décrits, de la source à la confluence dans le cas des cours d’eau.

Outre cet important et intéressant travail de recensement qu’il a effectué, l’auteur s’attache aussi à rechercher les formes anciennes de chaque nom et d’en expliquer le sens originel: ainsi, on apprend que «Doubs» vient de la racine celtique dubis signifiant «noir, sombre» et que le nom du Cusancin se rapporte à l’apparence de sa source. Le nom de la Loue vient-il vraiment du latin lupa, «louve»? Pourquoi un ruisseau de l’est du département est-il affublé du qualificatif de «Peute-Vue»? Ces quelques exemples illustrent le contenu de la rubrique étymologique consacrée à chaque nom présenté.

livre_rieb_lacs_rivieres_et_ruisseaux_du_doubs.jpg

Motivation de l’auteur

Ce livre est dans la continuité du précédent ouvrage de l’auteur consacré aux lacs et cours d’eau du département du Jura. Ajoutés tous deux à Rivières romandes (G. Künzi & C. Kraege) des éditions Cabédita, ils permettent d’évoquer la quasi-totalité des eaux naturelles du massif jurassien.

L'auteur

Professeur de lettres retraité, l’auteur a publié Jura, Origine des noms des villes et villages du département, Principales découvertes archéologiques (Éditions Cêtre), puis Lacs, rivières et ruisseaux du Jura, À la source de leurs noms (Éditions Cabédita). Il collabore depuis une dizaine d’années avec Pierre Gastal, auteur de deux dictionnaires de la langue gauloise et d’un récent ouvrage sur les noms de lieux de France, aux Éditions Désiris.

Présentation extraite du site de l'éditeur >>>

Fermer


Quatre nouvelles bibliographies sont en ligne :

Ces bibliographies sont aussi accessibles depuis le menu (à gauche) Documentation >>> Bibliographies Auteur(e)s

Lire la suite

Quatre nouvelles bibliographies sont en ligne :

Ces bibliographies sont aussi accessibles depuis le menu (à gauche) Documentation >>> Bibliographies Auteur(e)s

Fermer


logos_nouvelles/logo_cooperative_des_savoirs.jpgVisioconférence de M. Taverdet - le 01/02/2021 13:34

La Coopérative des Savoirs propose le jeudi 4 février 2021 à 18 h 30 une visioconférence sur les noms des communes de la Nièvre avec M. Taverdet, qui s'est consacré, entre autres, à l'étude étymologique des noms de lieux de la Bourgogne.

Pour plus de détails, voir :

Lire la suite

La Coopérative des Savoirs propose le jeudi 4 février 2021 à 18 h 30 une visioconférence sur les noms des communes de la Nièvre avec M. Taverdet, qui s'est consacré, entre autres, à l'étude étymologique des noms de lieux de la Bourgogne.

Pour plus de détails, voir :

Fermer